détruire le papier est il écologique ?

Oui, détruire le papier est-ce que c'est bon aussi pour l'environnement ? C'est une question qui nous a été posée par un client qui s'est acheté récemment un destructeur de papier. A priori, on serait tenté de le penser, vu que la destruction réduit le volume des déchets papier, cela ne devrait pas nuire à l'environnement. Pourtant la réponse est moins évidente qu'il n'y parait de prime abord.

En effet, le fait de passer le papier dans des broyeurs rendrait ce dernier non recyclable, ou, à tout le moins, difficilement recyclable. L'explication est que les particules obtenues seraient trop petites pour être recyclées correctement. Donc en réalité, et vu sous cet angle, cela ne semblerait pas être une bonne chose pour notre environnement. C'est bon pour la sécurité et la confidentialité des informations, oui c'est indéniable, mais pas pour le recyclage - encore que le papier est bien découpé pour être recyclé.

Faut-il donc arrêter de détruire le papier ?

Personnellement, je serais tentée de répondre non : il n'est pas question de faire de l'écologie à tout prix et par principe. Pas au détriment de la sécurité des biens et des personnes en tout cas. En effet, même si l'on ne peut que difficilement recycler les déchets de papiers détruits, il n'en demeure pas moins vrai que leur volume est fortement réduit (de 2 à 5 fois selon la taille de coupe), ce qui est un gain. Et puis, tout n'est pas "obligatoirement" à recycler. Les questions de protection des données personnelles sont tout aussi importantes, aussi essentielles, que celle de l'écologie. Il n'y a pas lieu de choisir l'une ou l'autre, mais plutôt de les associer.

On a pu constater l'augmentation des fraudes diverses et variées, des vols et usurpations d'identité et autres arnaques au long cours. Ces agissements génèrent des millions d'euros de préjudices financiers au détriment des particuliers et des entreprises - Plus de 800 000 foyers français victimes de fraude bancaire. La crise économique qui dure favorise la recrudescence de l'espionnage économique et le pillage des ressources intellectuelles, commerciales et industrielles, tant dans le secteur public que dans le secteur privé.

Il faut éviter le pillage des ressources

Détruire les papiers participe à une saine démarche de protection et de sécurité (en tout cas au minimum ceux qui contiennent des informations confidentielles). Au lieu de cela, sans destructeur de papiers, on les balance dans des sacs poubelles, placés eux-mêmes dans des containers sur la voie publique ou dans des décharges à ciel ouvert : Cherchez l'erreur ! Les entreprises et les administrations sont d'ailleurs tenues par la Loi d'assurer la protection des données personnelles qui leurs sont confiées (Article 226-22 du code pénal)

Comment mieux protéger l'environnement

Bien entendu, vous pouvez tout de même agir afin de limiter votre impact sur l'environnement. C'est déjà possible quotidiennement au bureau, en préférant le papier recyclé. C'est pourtant simple à réaliser : Si l'on choisissait d'acheter du papier recyclé plutôt que du papier qui ne l'est pas, chaque employé de bureau pourrait épargner chaque année :

  • 12 arbres,
  • 15 000 litres d’eau,
  • l’équivalent en énergie de 720 litres de pétrole,

Ainsi en achetant du papier recyclé, en ne détruisant que les documents confidentiels et en laissant le reste dans la filière classique de recyclage, on trouve un compromis acceptable entre protection de l'environnement et protection des données. Rappelons que chaque entreprise et administration sont responsables de l'élimination des déchets qu’elles produisent et / ou détiennent. Elles doivent s'assurer que leur élimination est conforme à la réglementation en vigueur (Article L 541-2 du Code de l'environnement). Utiliser au quotidien un destructeur de papiers permet de protéger la confidentialité des données détruites et participe à la réduction des déchets mis en décharge dans le respect de la règlementation.