Détruire des documents hautement confidentiels

Détruire des documents confidentiels de façon définitive est plus simple à faire qu'il n'y parait en réalité et ce, sans avoir besoin d'allumer un feu de joie pour tout bruler ! Il faut, pour commencer, vous équiper d'un appareil qui a été spécialement conçu pour faire cela : un destructeur de documents. Vous pourrez acheter des destructeurs individuels dans le commerce - grande distribution - et des modèles plus professionnels chez les fournituristes de bureau locaux. Sur internet, vous trouverez un vaste choix de modèles et de marques de destructeurs.

Choisir le niveau de sécurité adapté

Vous pouvez mesurer les différentes caractéristiques des destructeurs en réalisant un comparatif des modèles sur le site. Cela vous permet de préciser vos besoins en matière de confidentialité pour la destruction de documents. Un destructeur coupe droite de niveau P2 suffit si vos informations à détruire sont standards. Un destructeur coupe croisée de niveau P3, P4 ou P5 est nécessaire si elles ne doivent pas être divulguées. Un destructeur Micro coupe niveau P6 ou P7 est indispensable si ce sont des documents ultra-secrets.

En effet, selon que vous êtes femme au foyer, artisan ébéniste ou directeur d'un service de renseignement, votre perception du mot "confidentialité" sera très très différente. Et vos besoins en matière d'équipements de destruction de données aussi. Détruire des documents confidentiels veut dire dans le premier cas, ne pas se faire voler les tickets de carte bancaire ou ne pas se faire usurper son identité. Un destructeur coupe droite suffit généralement pour les particuliers. Rares seront les tentatives de reconstitution du ticket de caisse du supermarché local.

Une destruction coupe croisée pour les PME

Pour notre ébéniste, on envisagera plutôt de se prémunir d'un concurrent local ou d'un ex salarié malveillant. Il sera donc préférable de détruire les doubles de devis chiffrés, les anciens courriers commerciaux et appels d'offres éventuels, les brouillons de factures et les copies du fichier clients. Un destructeur coupe croisée devrait suffire pour une PME/PMI qui ne travaille pas dans un secteur de pointe ou sensible - tel que l'industrie de l'armement, l'aéronautique/aérospatial ou la défense.

Le cas particulier des informations très secrètes

Dans le dernier cas, le directeur d'un service de renseignement, les conséquences sont d'un tout autre ordre. Au niveau pénal d'abord, sa responsabilité personnelle, ou celle de son service, peut être engagée devant les tribunaux et les sanctions sont lourdes. Petit rappel : Selon le code pénal en son article 226-22, la divulgation d’informations commise par imprudence ou négligence est punissable de 3 ans d'emprisonnement et de 100 000 € d'amende !

Au niveau humain, il ne faut pas oublier que la vie d'hommes et de femmes dépend de la plus stricte confidentialité et la destruction de documents ultra-secrets est déterminante pour préserver le secret des opérations. Au niveau politique, la divulgation non autorisée d'informations secrètes, ce que la presse nomme "des fuites" peuvent avoir de graves répercussions nationales ou internationales.

Utiliser un destructeur de haute sécurité

En effet, dans ce cas de figure, il ne faut pas hésiter une seule seconde : s'équiper d'un destructeur de haute sécurité - de niveau P6 ou P7 - est particulièrement recommandé. A ce niveau, les services de renseignements concurrents, partenaires ou adversaires selon les circonstances et la politique du moment, ont le temps et les ressources pour tenter de reconstituer les documents détruits en fouillant les poubelles pour récupérer les déchets papiers et les traiter. On le voit, le fait de détruire des documents confidentiels peut prendre des sens différents selon la situation. Il convient de s'interroger sérieusement sur ses besoins en matière de confidentialité avant de s'équiper d'un destructeur de papiers.